Soleil sl Shape1 Carte front 1914 1917

Centenaire de la guerre de 1914 - 1918  dans le canton de Montdidier

Le 3 août 1914, l'Allemagne déclare la guerre à la France.

Le lendemain, elle envahit la Belgique selon le plan Schlieffen-Moltke qui prévoyait de la traverser rapidement pour surprendre l'armée française.

Les Belges résistent 3 semaines, prise de Liège le 16 août et de Namur le 23, c'est le jour noir de l'armée française qui perd la bataille des frontières, c'est le début de la retraite vers la Marne. Les Allemands avancent très rapidement, ils occupent Montdidier le 31 août et prennent Senlis le 2 septembre, Paris est menacé, le gouvernement quitte la capitale.

Le maréchal Joffre réorganise l'armée française et stoppe l'offensive allemande sur la Marne, bataille du 6 au 9 septembre, les allemands débordés doivent se replier et remonter vers le nord, ils évacuent Montdidier le 13 septembre.

L'armée allemande se réorganise, voyant la route de paris très bien défendue, elle décide d'une nouvelle stratégie que l'on appellera « la course à la mer ». Les Allemands veulent prendre Calais et Boulogne pour isoler l'armée Britannique.

Le front s'étire alors vers le nord-ouest, les réserves françaises interviennent et ralentissent la progression allemande pour enfin la stopper. Les deux armées sont épuisées, la guerre de mouvement devient alors une guerre de tranchées.

Le 30 septembre la ligne de front passe par Chaulnes-Roye-Lassigny.

Entre le 2 et le 15 octobre, le 18ème corps d'armée allemand réussit une percée, prend Roye en avance jusqu'au Quesnel en Santerre, Andechy, Villers les Roye, Saint-Aurin, Popincourt, Beuvraigne. Le front ne bougera plus jusqu'au 10 mars 1917, date du repli allemand sur la ligne Hindenbourg.

Montdidier était alors à 11 kilomètres des premières lignes allemandes, le bruit du canon s'y faisait quotidiennement entendre.

Cependant, en mars 1918, lors de leur première offensive du printemps, les Allemands occupèrent une seconde fois Montdidier, qui ne fut définitivement libérée que le 10 août. Montdidier n'était plus qu'un champ de ruines.



Site en cours de construction


Il décrit la guerre de 1914 à 1917 dans le triangle Montdidier, Le Quesnoy et le sud de Roye.


La recherche se fait par années, puis par régiments (pour accéder directement aux journaux de marche)

La recherche se fait par secteur pour accéder aux photos et aux cartes.

Bois des Boches au sud d Andechy (C) ~10231744
Site with XWebDesignor  By www.neutssoftware.com